Astoure
Edition et production

Allée des Portiques - 22240 Sables d'Or les Pins
Téléphone : 06.07.39.80.97

 

Accueil
Les auteurs
Commander
Archives salons
Polars Breizh noir
Grands romans
Livres historiques
Livres maritimes
Guerre et conflits

Liens directs vers les pages WWI:
Collection la Seconde Guerre Mondiale en Images
Les fortifications en Bretagne
Le Débarquement Jour J
Collection la Bataille de l’Atlantique
Collection Guerre et Conflits
La résistance et l'occupation en Bretagne
La Première Guerre Mondiale en Images

 

Histoire de la Résistance
et de l'Occupation
en Bretagne

 

VOIR LES DERNIERS
TITRES SORTIS
AUX EDITIONS ASTOURE

 

DINAN ET SON ARRONDISSEMENT PENDANT L'OCCUPATION 1940 - 1944
Historique sur la seconde guerre mondiale par Eric Rondel

 

 

 

 

20€

 

Un des sept meilleurs sous-marins de la Kriegsmarine avec ses trente-trois victoires en neuf patrouilles (200.000 tonnes coulées) menées contre des navires isolés ou des convois alliés en Atlantique, l'U-66 concentre à lui seul l'histoire des U-Boote.
Affecté à la base de Lorient Keroman en 1941, et capable de traverser l'Atlantique en moins de deux semaines, l'U-66 fut un des cinq premiers envoyés par l'amiral Dönitz chasser les navires croisant sur la côte Est de l'Amérique ( Opération Paukenschlag ) quelques jours seulement après la déclaration de guerre d'Hitler à Roosevelt.
Missionné par le haut commandement de la Kriegsmarine pour des opérations secrètes, l'U-66 posa des mines et débarqua un espion français sur la côte africaine.
Le Loup Gris U-66 participa aussi à plusieurs chasses en meute contre des Convois alliés - les tant redoutés Rudeltaktik - et y décrocha plusieurs succès en coulant des pétroliers et des cargos. De nombreuses fois attaqué par des destroyers ou par l'aviation américaine, l'U-66 en réchappa à chaque fois avec des pertes légères jusqu'à ce 6 mai 1944 où il fut repéré par un avion patrouilleur alors qu'il attendait un sous-marin ravitailleur, puis éperonné par un destroyer au large des îles du Cap Vert.
Le puissant combat naval de seize minutes qui s'engagea alors entre l'U-66 et l'USS Buckley - qui a même servi de base pour un film hollywoodien - est considéré par des officiers de haut rang de l'US Navy comme un des plus glorieux de la Bataille de l'Atlantique.
Les deux équipages, qui luttèrent courageusement avec toutes leurs armes jusqu'au moment fatal, en vinrent aux mains dans des combats au corps à corps pour éviter aux Allemands de prendre le navire américain d'assaut comme au temps des pirates.
L'U-66 repose au large de l'Afrique avec 26 des 62 membres de son équipage. Les autres sous-mariniers allemands furent capturés, et c'est grâce à leurs témoignages précis que ce livre a pu être écrit.
Illustré de nombreuses photos retrouvées par l'auteur à Washington DC, ce livre nous raconte aussi l'histoire de quelques autres U-Boote des bases de Saint-Nazaire, Brest et Lorient, qui ont été repérés et coulés par les Américains au cours de la célèbre Bataille de l'Atlantique.

ISBN : 978-2-36428-083-0
Nombre de Pages : 290
Broché au format : 16 x 24
 
   
LA RESISTANCE EN BRETAGNE VUE PAR L'ARMEE AMERICAINE
Historique sur la seconde guerre mondiale par Eric Rondel

 

 

22

L'action militaire assignée à la Résistance bretonne par les Alliés commence dès le Débarquement de juin 1944
Des troupes S.A.S. et Jedburgh avaient été parachutées en Bretagne afin d'y établir des bases, et aider à l'organisation de la Résistance locale et assurer le contact avec Londres. Au cours de cette préparation initiale, plus de 20.000 hommes furent armés.
Trois bases S.A.S. furent établies, dont la principale dans le Morbihan, la deuxième dans les Côtes-d'Armor, et une troisième sur la frontière entre ces deux départements. Vers la fin du mois de juin 1944, les Allemands menèrent une puissante attaque sur la base de Saint-Marcel et, dans de durs combats, les S.A.S. furent obligés de détruire ou d'abandonner leur dépôt et leurs armes et de se disperser.
Sept équipes Jedburgh furent aussi parachutées, dont cinq dans le Finistère, deux dans les Côtes-d'Armor, deux en Ille-et-Vilaine et une en Loire-Atlantique.
Le 1er août 1944, la Third US Army du général Patton, prenant l'avantage de la Percée d'Avranches, fonça vers l'ouest et le sud. Dès que les opérations américaines en Bretagne commencèrent, une mission spéciale fut envoyée par l'E.M.F.F.I. pour contrôler et coordonner les opérations des F.F.I., afin d'assurer la protection des voies de communication de la côte nord et spécialement le viaduc de Morlaix ; d'éviter la destruction du port de Brest et de se préparer, si la situation se développait favorablement, à occuper des positions au nord de Vannes.
De plus, afin d'harasser l'ennemi et protéger les routes pour faciliter la poussée des troupes de Patton, les F.F.I. bretons furent capables d'envoyer des hommes à travers les lignes et rencontrer des Américains, afin de les renseigner et de les aider dans leur avance rapide.
Les F.F.I. bretons eurent aussi la tâche de neutraliser des petits groupes d'Allemands contournés par les divisions blindées alliées.
Le résultat de cette énergique et rapide action des troupes américaines en Bretagne ayant permis à Patton de repartir rapidement vers l'Est, doit une bonne part au rôle mené par la Résistance bretonne.

Les activités de la Résistance bretonne peuvent se diviser en trois parties : la période pré-débarquement ; celle du 6 juin au 31 juillet 1944 et celle d'après le 1er août 1944 avec l'arrivée de la Mission Aloès.
C'est cette histoire qui est développée dans ces pages, à travers des documents puisés par l'auteur aux Archives américaines de Washington.

ISBN : 978-2-37469-008-7
Nombre de Pages : 408
Broché au format : 16 x 24
 
       
LA SECONDE GUERRE MONDIALE DANS LES CÔTES D'ARMOR - de janvier 1939 à juin 1940
livre historique par Eric Rondel

 

 

12

Trois de ces quatre sous-marins, le U-591, le U-598 et le U-662, larguèrent ensemble les amarres de Saint-Nazaire le 26 juin 1943, afin de se protéger mutuellement dans la traversée du golfe de Gascogne devenu très périlleux pour les U-boote depuis l'utilisation des radars embarqués à bord des avions alliés. Partis confiants pour des missions dans les eaux chaudes de l'Atlantique sud après avoir, pour certains, croisés plusieurs mois dans les glaces de l'Arctique ou autour du Groenland, ils eurent, quelques semaines plus tard, un destin tragique commun au large du Brésil : après avoir été repérés en surface par des avions patrouilleurs américains, ils furent mitraillés, bombardés et coulés entre le 21 et le 30 juillet 1943.
Ces trois naufrages firent un total de cent quatre victimes.
Quant au U-94, un Type VII-C de la 7. Unterseebootsflottille basée à Saint-Nazaire, il fut coulé dans la mer des Caraïbes le 27 août 1942 par un hydravion Catalina de Cuba, en voulant s'attaquer à une corvette canadienne chargée de protéger un convoi. Au cours de sa carrière, cet U-boot, classé dans les vingt meilleurs sous-marins de la Kriegsmarine, mena avec succès dix patrouilles de guerre, au cours desquelles les deux commandants successifs coulèrent vingt-six navires alliés pour un total de 141.852 tonnes.
L'histoire quotidienne de ces quatre U-boote, de la construction au naufrage, en passant par la vie quotidienne d'une cinquantaine de marins enfermés dans un tube d'acier d'une soixantaine de mètres de longueur et aussi l'histoire du sauvetage des rescapés, dont certains dérivèrent dans l'océan plusieurs jours dans un canot pneumatique accompagnés de requins épiant leurs moindres faits et gestes, a été reconstituée grâce aux interrogatoires des survivants, qui furent emprisonnés aux Etats-Unis. Ces documents ont été consultés par l'auteur aux archives américaines de Washington DC.
ISBN : 9 782364 280649
Nombre de Pages : 134
Format du livre : 160x240 mm
 
   

CRIMES NAZIS EN BRETAGNE, septembre 1941 - août 1944
histoires de la Seconde Guerre Mondiale de la collection Ouest & Compagnie par Eric Rondel

 

 

18

A la fin de l’été 1944, des rapports abondamment illustrés sur les crimes nazis ont été établis par un détachement de la Psychological Warfare Division de la IIIème US Army du général Patton, basé à Rennes. Le travail de ces enquêteurs dura un peu plus de deux semaines au cours desquelles ils interrogèrent de nombreux témoins civils et militaires qui racontèrent par le détail l’horreur de ce qui s’était passé.
Ces officiers furent frappés par le nombre d’agressions brutales, de meurtres, de rafles et de tortures sadiques relevés en Bretagne, bien supérieur à d’autres régions de France.
Les violences et les répressions allemandes augmentèrent au printemps 1944. Il semble qu’ils avaient commencé une vaste campagne d’extermination de la Résistance. A partir du 6 juin, un véritable règne de terreur fut instauré dans toute la Bretagne. Des fosses furent découvertes, contenant parfois jusqu’à une trentaine de cadavres. Dans la plupart des cas, les corps montraient des signes de torture ou de brutalité d’une incroyable sauvagerie… Les incendies de fermes en représailles où de nombreux civils trouvèrent la mort, étaient une méthode très utilisée par les occupants. Ces destructions violentes et criminelles étaient accompagnées d’intimidations, de pillages, de viols et de meurtres...
Depuis l’exécution des vingt-sept otages de Châteaubriant en octobre 1941 jusqu’au massacre de Saint-Pol-de-Léon en août 1944, ce sont les histoires de plusieurs centaines de martyrs de la barbarie nazie qui sont racontées dans ce livre : les exécutions de la forêt de Lorge, de Boudan, de Malaunay, et de la Roche-Maurice, mais aussi les pendaisons de Carhaix, de Saint-Caradec et de Trébeurden, l’histoire de la sanglante Cour martiale du Faouët, les atrocités et tortures de la Gestapo de Quimperlé, de Morlaix et de Saint-Brieuc et celles de la Feldgendarmerie de Plouaret, la chasse aux réfractaires de Baud, les crimes du Huelgoat, les trente-trois brûlés de Landeleau, les exécutions de Cleder... etc... ne sont que quelques-uns des sujets traités parmi des centaines d’autres...
Jour après jour, mois après mois, de 1941 à 1944, c’est une terrible comptabilité appuyée par des rapports de police et de gendarmerie, témoins administratifs d’une répression implacable que les Bretons ont subie pendant l’occupation de la part de certains soldats allemands ou russes ainsi que de membres de la Gestapo, qui est détaillée ici.
ISBN : 978-2-36428-032-8
Nombre de Pages : 258
Broché au format : 116x240 mm
 
       
SAINT-MALO ET SON ARRONDISSEMENT PENDANT L'OCCUPATION par Eric Rondel

 

 

20

Synthèses journalières des Renseignements Généraux. Rapports mensuels de la préfecture de l'Ille-et-Vilaine. Rapports mensuels de la sous-préfecture de Saint-Malo Rapports de police et de gendarmerie. Rapports mensuels de la préfecture régionale de Bretagne. Articles de presse...

COMMUNES CITÉES DANS CE LIVRE : Baguer-Morvan, Baguer-Pican, Bonnemain, Cancale, Châteauneuf, Cherrueix, Combourg, Cuguen, Dinard, Dol-de-Bretagne, Epiniac, Hirel, La Fresnais, La Gouesnière, Lanhélin, Lillemer, Lourmais, Miniac-Morvan, Le Minihic-sur-Rance, Le Mont-Dol, Paramé, Plerguer, Pleurtuit, La Richardais, Rothéneuf, Roz-Landrieux, Saint-Benoît-des-Ondes, Saint-Briac-sur-Mer, Saint-Broladre, Saint-Coulomb, Saint-Guinoux, Saint-Ideuc, Saint-Jouan-des-Guérets, Saint-Léger-des-Prés, Saint-Lunaire, Saint-Malo, Saint-Méloir-des-Ondes, Saint-Père, Saint-Pierre-de-Plesguen, Saint-Servan, Saint-Suliac, Tressé, Le Tronchet, La Ville-ès-Nonais, Le Vivier-sur-Mer.

Informations secrètes ou censurées par Vichy - Arrestations - Assassinats - Cambriolages - Incendies et vols de fermes - Crashs d'avions- Sabotages - Déportation - Crimes - Résistance...

ISBN : 978-2-36428-100-4
Pages : 270
Broché au format : 16 x 24 mm
 
       
RENNES ET SON ARRONDISSEMENT PENDANT L'OCCUPATION par Eric Rondel

 

 

20

Synthèses journalières des Renseignements Généraux.
Rapports mensuels de la préfecture de l'Ille-et-Vilaine.
Rapports de police et de gendarmerie.
Documents des archives américaines.
Rapports mensuels de la préfecture régionale de Bretagne.
Articles de presse...

Informations secrètes ou censurées par Vichy

Arrestations - Assassinats - Cambriolages - Incendies et vols de fermes - Crashs d'avions - Sabotages - Déportation - Crimes - Résistance...

 

 


COMMUNES CITÉES DANS CE LIVRE
Acigné, Betton, Bruz, Cesson-Sévigné, Chantepie, La Chapelle-des-Fougeretz, La Chapelle-Thouarault, Chartres-de-Bretagne, Châtillon-sur-Seiche, Chavagne, L'Hermitage, Moigné
Montgermont, Mordelles, Noyal-sur-Seiche, Pacé, Rennes, Le Rheu, Saint-Gilles, Saint-Grégoire, Saint-Jacques-de-La-Lande, Thorigné-Fouillard, Vern-sur-Seiche, Vezin-le-Coquet...

ISBN : 9782374690155
Pages : 168
Format du livre : 206x224 mm
 
   

OCCUPATION ET LIBERATION DES CANTONS DE MATIGNON ET PLENEUF (nouvelle édition)
historique par Eric Rondel

 

 

 

 

 

20

La colonne vertébrale de ce livre est en grande partie basée sur les rapports des Renseignements Généraux de Saint-Brieuc, ainsi que sur ceux des préfets des Côtes-du-Nord pendant l'occupation, dont vous pourrez lire de très larges extraits. Les notes de bas de page que nous avons apportées pour illustrer ces rapports, sont très souvent extraites de journaux de la collaboration, dont le nom est cité ad hoc.
Par conséquent, tout au long de votre lecture, n'oubliez jamais la provenance de ces documents originaux, qui furent écrits sous l'occupation par des agents de police ou de l'administration payés par Vichy, une époque troublée par la propagande collaborationniste, ou par des journalistes motivés par une envie de servir le gouvernement de Vichy et les nazis.
Au-delà des faits à lire avec toutes les précautions d'usage, on trouve dans ces rapports de précieuses informations sur les actions de la Résistance, alors qualifiées d'attentats terroristes, sur les bombardements des Alliés, les crimes, le marché noir, mais aussi sur les craintes ou les espoirs de la population…
ISBN : 978-2-84583-340-1
Nombre de Pages : 244
Broché au format : 160x240 mm
 
   
ZELLER, UN DES ESPIONS DU IIIème REICH (nouvelle édition)
livre historique sur la seconde guerre mondiale par Eric Rondel

 

 

 

 

 

22

AU SERVICE DES NAZIS EN BETAGNE

Originaire d'une longue famille militaire française, officier de Marine lui-même, Maurice Zeller fut pilote d'hydravion à Tréguier pendant la Première guerre mondiale, avant d'être révoqué de la Marine après avoir été surpris à fumer de l'opium. Déchu et revenu à la vie civile, Zeller va multiplier à Paris les petits boulots mal payés de commercial en poste de radio pour une société d'Etables, ou celui de peinture en bâtiment, avant d'intégrer le métier du journalisme sportif au Poste de Radio Colonial.
Gagnant très rapidement une notoriété quasi mondiale, il va se mettre à écrire des pièces de théâtre et va très vite devenir l'inventeur du théâtre radiodiffusé moderne avec bruitages et mises en situation. Dans ce nouveau métier, où certains, ne connaissant pas sa vie de collaborateur et d'agent à la solde des nazis, le citent encore de nos jours en exemple, il travaillera pour et avec des grands noms de l'époque, tels Edmond Rostand, Claude Farrère ou même Marcel Pagnol…
Seulement voilà, la guerre arrive et Zeller veut servir. Mais, à cause de son passé, on lui refuse une réintégration avec son grade.
Septembre 1940, alors qu'il se promène en canot au large d'Erquy, où il est venu se réfugier dans la villa familiale, un naufrage va lui faire rencontrer des Allemands qui vont très vite comprendre l'intérêt pour le Reich de se servir de ce personnage mondain très intelligent qui parle le français, l'anglais, l'allemand et même le vietnamien et qui aime aussi l'argent...
Zeller va s'engager dans la L.V.F., et partir sur le Front russe et y rencontrer Doriot, avec qui il va nouer des liens. Renvoyé rapidement en France pour des raisons mystérieuses, il va créer et diriger l'antenne de recrutement de la Légion à Saint-Brieuc, créer celle de Dinan puis organiser celle de Saint-Malo.
Viré de la L.V.F. pour malversations, le cupide Zeller sera recruté par les services de renseignements allemands de Saint-Brieuc, et va tristement s'illustrer dans des affaires d'espionnage et de dénonciations de Patriotes et de Résistants à Saint-Quay, Plouha, Bréhat, Dinan, Guingamp, Loudéac, Plourhan, Saint-Brieuc, Callac, La Hunaudaye..., avant de partir pour Morlaix, puis Quimper où, employé par l'Abwehr, il participa à de nombreuses arrestations de Patriotes à Quimper, Douarnenez, Pont-Aven. Tréboul... en se faisant passer pour un Résistant.
Les victimes seront déportées ou exécutées...
Mais c'est à partir de juin 1944 que les talents de l'agent allemand Maurice Zeller vont atteindre leur zénith, avec son intégration dans la F.A.T. 354 de Pontivy : il va participer activement à la chasse aux S.A.S. et aux Résistants échappés de Saint-Marcel, à la traque de Bourgoin à Guillac et à l'assassinat du lieutenant Marienne à Kerihuel...
Arrêté à la frontière Suisse en 1945, il sera jugé à Rennes pour intelligence avec l'ennemi, et condamné à mort.
L'un des agents français les plus actifs au service de la Gestapo en Bretagne, a été certainement l'ex-lieutenant de vaisseau Maurice Zeller... écrira le capitaine Le Cloître, de la subdivision du Morbihan à la Sécurité Militaire.

ISBN : 978-2-84583-458-3
Nombre de Pages : 494
Broché au format : 14 x 21
 
   
COLLABORATION HORIZONTALE
Seize trahisons amoureuses pendant l'occupation... amours interdits et dénonciations...

Histoires vraies par Eric Rondel

 

 

 

 

 

20

''Evade-toi, ou je prends un amant allemand !''
''Je porte plainte contre ma femme pour avoir couché avec les Allemands''.
''Exécuté pour un morceau de saucisse''.
''Qui a crevé l'oeil à Hitler ?''.
''La boche du Nord amoureuse de l'interprète''.
''Une libertine cherche à venger son voleur de frère''.
''Mademoiselle Andrée aime faire la fête…''.
''La jument noire''.
''Nénette la Syrienne''.
''Filles à boches et dénonciatrices''.
''Angèle et Annie, deux prostituées trop bavardes''.
''Fuir pour éviter les purges à venir''.
''Elles dansent nues sur une table le jour de Noël''.
''Si tu te donnes, fais-toi payer''.
''Mes voisins disaient que j'étais bonne à pendre…''
''Si l'amour rend aveugle, il peut aussi rendre stupide''.
ISBN : 978-2-84583-477-4
Nombre de Pages : 318
Broché au format : 14x21
 
   

LE RESEAU SHELBURN - PLOUHA - PLAGE BONAPARTE (nouvelle édition)
La seconde geurre mondiale, réseaux d'évasions d'aviateurs

album tiré des archives américaines sur la Seconde Guerre Mondiale, par Eric Rondel

 

 

 

 

 

20

 

L'Opération Shelburn, imaginée par le M.I.9, fut la mise en place d'une formidable chaîne d'évasion d'aviateurs alliés tombés en territoire ennemi, à l'aide de vedettes rapides britanniques (MGB) depuis la Plage Bonaparte sur la côte bretonne.
La réalisation de cette formidable chaîne d'évasion fut confiée à deux Canadiens : le lieutenant Lucien Dumais et l'opérateur radio Raymond Labrosse.
Les aviateurs, tombés hors Bretagne, étaient centralisés à Paris chez des patriotes, envoyés par chemin de fer jusque Saint-Brieuc ou Guingamp où ils étaient logés chez des hébergeurs de la région, avant d'être conduits de nuit par les falaises jusque sur la plage de l'anse Cochat en Plouha, où une vedette venait les chercher pour les emmener jusque Dartmouth (GB).
Et tout cela au nez et à la barbe des Allemands qui avaient pourtant des postes fortement armés à quelques centaines de mètres de là.
La première opération Bonaparte, annoncée à la B.B.C. par le fameux message « Bonjour tout le monde à la Maison d'Alphonse » eut lieu dans la nuit du 28 au 29 janvier 1944.
Grâce à son succès, cette opération sera suivie par sept autres jusqu'à la nuit du 8 au 9 août, qui vit le départ pour l'Angleterre d'un agent de I.S. et de deux agents français. A cette date, les divisions du général Patton étaient déjà devant Brest, Lorient, Saint-Malo et Morlaix.
Grâce à l'organisation Shelburn, cent trente-cinq aviateurs alliés furent rapatriés en Angleterre par Plouha.

Ce livre, puisé aux Archives américaines de Washington, est l'histoire des hommes et des femmes (aviateurs, convoyeurs, hébergeurs, guides...) qui, tout en risquant leur vie et celle de leur famille au quotidien, ont rendu cette aventure possible.

ISBN : 978-2-84583-451-4
Nombre de Pages : 318
Format du livre : 14x21 mm
 
   

BRETAGNE AVIATEURS EN CAVALE par Eric Rondel
Saint-Malo - Cancale - Dol - Saint-Méloir-des-Ondes - Bonnemain - Baguer-Morvan - Les Champs-Géraux - Dinan
Trévron - Broons - Eréac - Lanrelas - Plouguenast - Plémet - Lamballe - Maroué - Saint-Aaron...

 

 

 

20

Fin 1945, le gouvernement américain instaura un service spécial – le 6801 MIS-X Detachment – chargé de retrouver, récompenser et même aider les Français qui portèrent secours aux aviateurs alliés tombés en territoire ennemi. Pour retrouver ces sauveteurs, de nombreux articles parurent dans les journaux du pays, les appelant à se manifester.
Quand des femmes ou des hommes se faisaient connaître au MIS-X, un questionnaire précis leur était envoyé et des enquêtes croisées et approfondies étaient menées : les écrits étaient épluchés, comparés et, quand cela était nécessaire, des officiers chargés d'établir la vérité se déplaçaient sur le terrain. Pour compléter les témoignages des sauveteurs, les enquêteurs se servaient aussi des rapports d'évasion des aviateurs concernés.
Si l'aide était avérée, pour remercier ces Français qui avaient risqué leur vie pour aider un aviateur allié, selon leur degré d'implication, un colis était envoyé, parfois aussi une aide financière et, dans certains cas, la Medal of Freedom, avec ou sans palmes.

Ce livre a été écrit avec le croisement des témoignages d'aviateurs alliés parachutés dans l'inconnu après la chute de leur avion et perdus dans la campagne bretonne, les rapports de crashs des bombardiers ou des chasseurs, ainsi que ceux de courageux habitants de la région de Saint-Malo, Cancale, Dol, Dinan, Loudéac et Lamballe… qui, au péril de leur vie et de celle de leur famille, aidèrent ces parachutistes involontaires tombés en territoire ennemi ou des soldats échappés de camps de prisonniers à se cacher et ainsi éviter une capture par les Allemands

ISBN : 978-2-84583-457-6
Nombre de Pages : 274
Format du livre : 16x24 mm
 
   

 

   
 
       
   

 

   
 
       
   

 

   
 
     
   
     
 
       
   

 

   
 
       
   
     
 
       
   
Les Editions Astoure sont une enseigne de la SARL OLLDIE, au capital de 7625 euros, RCS Dinan B. SIRET : 44129830400011, APE : 5811Z
MENTIONS LEGALES